[Vacances] Day1

Article quelque peux particulier vu qu’il est en fait écrit par nous 5 🙂

Cela faisait déjà un petit temps que l’on vous teasait avec notre trip de quelques jours à travers le Québec. Le moment est maintenant venu de vous livrer un large compte-rendu de ce palpitant séjour de cinq jours. Pour la peine, les teams ukrainienne et caribou ont uni leurs forces afin de vous offrir l’article le plus truculent possible !

Notre périple a donc débuté jeudi dernier. La première étape, et non des moindres, consistait à se lever à une heure inhabituellement matinale, aux alentours de 7h. Une fois cette terrible épreuve franchie, nous nous dirigions avec nos douze mille valises et sacs de bouffe vers la station Sherbooke, où nous attend la boutique de location de voitures. Après quelques minutes d’attente, on nous confie les clés d’une superbe Toyota Yaris à boîte automatique. Je semble être le seul à être satisfait de cette dernière caractéristique…

Avant de quitter pour de bon Montréal, nous faisons un rapide détour par un Future Shop avoisinant. L’objectif est d’y acheter un paquet de CD vierges à graver histoire d’éviter de se taper Garou et Céline Dion sur les radios québécoises pendant cinq jours (bon, on exagère peut-être un peu…). Manque de bol, nous sommes partis tellement tôt que le magasin n’a pas encore ouvert ses portes. En attendant l’ouverture, Lorent en profite pour découvrir les joies de la conduite en boîte auto à coup de drifts sur le parking.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA SAMSUNG DIGITAL CAMERA SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Le voyage peut enfin commencer. La team ukrainienne ayant eu la vaillance d’emporter leurs laptop’s, ils pourront gérer la musique pendant ces 5 jours, au plus grand bonheur d’Antoine. Au volant de la voiture automatique – ou auto-tamponneuse/voiture de vieux – Benoit s’accompagne de Antoine comme co-pilote, armé d’un GPS tout dernier cri (ou pas) qui semble nécessiter des doigts plus fins que des allumettes pour fonctionner du premier coup. Chafouin et Antoine ayant uni leurs énergies négatives, il drache. Tout est normal.

La ville de Trois-Rivières marque la première arrivée dans une zone civilisée, ou presque. Effectivement, la ville semble relativement déserte (mais tout de même moins qu’une autre fameuse ville, laissons ça pour plus tard…). Trois tours gratuits autour du même bloc d’immeubles en quête d’un parking (gratuit, lui aussi) nous permettent de prendre une photo de la “Pâtisserie belge” que nous n’allons pas tenter. Benoit décide de se garer sur un parking au bord du Saint-Laurent mais Antoine, à peine sorti, se fait interpeller par une femme (une connasse, diront certains): “Oui madame, on s’en va tout de suite! …. Connasse, va!” (à lire avec un accent de bourrin ardennais, pour plus de réalisme) : +2 points d’humour, -4 points de gentlemanerie.

Nous continuons donc le long du fleuve jusqu’à un endroit où garer la voiture. Les deux pourris étant toujours avec nous, la drache ne s’arrête évidemment pas. Même si la vue n’arrive pas à la cheville de ce que nous verrons plus tard, c’est un bon début. Quelques photos, panoramas et bons sandwichs (préparés par Mamy) et il est temps de se remettre en chemin. Il est déjà à noter que les sandwichs customs de Christophe (sans légumes, sans jambon, sans salami et sans pain, parce que c’est meilleur sans rien) lui font déjà perdre des points de bon goût.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA day1 SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Nous profitons d’une accalmie pour faire une halte à Deschambault, profiter de la jolie vue et faire quelques clichés. En grands étudiants sérieux nous en profitons bien entendu pour faire un concours de ricochets et de lancé de pierres (que j’ai bien entendu remporté haut la main :D).

Après quelques clichés nous reprenons la route vers Québec.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA img_0912 img_0917

Notre arrivée à Québec se fait sous la pluie, et avec quelques heures d’avance sur notre programme étant donné le temps qui n’invite pas à la promenade. Nous cherchons pendant 5 minutes une place où garer notre char avant de trouver un coin pas mal placé, au bout de la rue St Jean (la “grosse” rue commerçante de Québec).

Nous marchons le long de cette rue, et tout de suite, la différence avec Montréal nous frappe. La rue est beaucoup plus petite, les bâtiments beaucoup plus petits, pas de gros centre commerciale, rien à voir avec Ste Catherine. Nous retrouvons un environnement qui se rapproche de Namur, avec des petits magasins plus chaleureux, plus typiques. Les devantures sont moins “modernes”, ce qui donne un charme certain. Nous ne savons pas si c’est une obligation de la ville, ou une envie de la part des magasins de faire coller leur image avec celle de la ville, mais même les chaînes célèbres dont nous connaissons le côté “plastique/nouvelle génération/blablabla” se plient à la règle. C’est ainsi que nous découvrons (par exemple), un McDonald beaucoup moins clinquant qu’à l’habitude.

La ruelle est mignonne, mais le plaisir des yeux ne nous réchauffe pas, et nous nous dépêchons de rentrer dans un Second Cup pour nous offrir une boisson chaude. Ben était sur le point de mourir avec sa “veste frigo”, il est donc très content de ce petit interlude.

L’appel du parcmètre nous fait bientôt revenir vers la Yaris. Nous rentrons l’adresse de l’auberge de Jeunesse dans le GPS et nous voilà partis. Nous avons l’agréable surprise de constater que l’auberge est super bien située (dans une petite rue perpendiculaire à la rue St Jean). Nous sortons les affaires et entrons. Une personne nous accueille, nous réglons (68 $ par personne pour 2 nuits en chambre “privée” (avec salle de bain) et 2 petits déjeuner), et nous montons les valises pendant que Ben et Lorent s’en vont garer la voiture dans un parking privé (dont les tickets sont disponibles à l’accueil de l’auberge).

Le bâtiment est super grand, il y a apparemment plein de chambres. Nous sommes installés au deuxième étage et trouvons notre chambre après un petit tour dans le labyrinthe des couloirs. La chambre est très sympa : grande, fermée par une clé, avec deux lits superposés dont un lit double, de grandes armoires, de grandes vitres, elle possède une salle de bain avec une grande douche. Bref, rien à redire là-dessus, à part que les couvertures étaient un petit peu légères.

img_0937 SAMSUNG DIGITAL CAMERA SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Bien installés, nous sortons alors en ville dans le but de nous sustenter. La pluie a cessé et ce n’est pas pour nous déplaire. Nous optons pour un restaurant irlandais plutôt sympa où nous dévorons un bon steak devant un énième match de hockey des Canadiens! Le choix du (premier) bar est assez évident puisque notre resto est en fait situé juste au-dessus d’un pub vénérant lui-aussi la célèbre Molly Malone.

Les Canadiens sont menés 3-0 par New Jersey quand nous quittons le bar… Petite balade nocturne à la découverte de Québec. Les quelques rues que nous empruntons présagent déjà une belle visite pour le lendemain!

Retour à l’auberge pour continuer la soirée. Un groupe de musicos termine un petit concert dans la salle commune des Poufsouffle. Nous buvons de la bière au pois, sapristi. Passant la commande, une affichette distinctement placée derrière le bar attire soudainement mon regard. A moins que ça ne soit la jeune taulière qu’on vous présentera demain ? Balivernes. L’affiche indique qu’il est possible d’emprunter une guitare à l’auberge! Quitte à passer pour un vrai naze après le concert du groupe de barbus, je demande donc la gratte disponible à Malu… Ça fait plaisir de pouvoir rejouer un peu même si le manque de pratique se fait sentir !

Le bar de l’auberge fermant à 23h, machine propose de trouver un dernier bar afin de bien terminer notre soir. Nous nous retrouvons à côté d’une boîte gay, à la terrasse d’un bistrot bondé où quelques énergumènes célèbrent déjà Halloween.

Il est temps de rejoindre K restée à l’auberge, fatiguée d’avoir conduit plus que nous. On me demande de mentionner que la nuit fut froide. Je le mentionne donc pour les frileux(-se) d’entre nous car je n’en ai point souvenir. Mais peut-être étais-je un peu pion pour ne pas m’en apercevoir?

Laisser un commentaire