Articles avec le tag ‘zippo’

Day 1

samedi 4 septembre 2010

[Article toujours en beta, il faut que j’aligne les images mais j’ai la flemme pour ce soir 😀]

Petit feedback de mes / nos (més-) aventures..

Arrivée à Bruxelles midi, timing parfait, valise exactement au bon poids (22.950gr à la balance air france sur les 23 kgs autorisés \o/ ), retrait des billets de TGV et des cartes d’embarquement effectué en quelques minutes, tout roule parfaitement comme prévu.

Trajet en TGV, en 1ère classe (Oo), très chouette voyage, collation, petit encas.. Même si certaines personnes (un couple de voyageurs situés juste derrière nous qui ont jugé « inaceptable » le fait que la « collecte » des déchets ne se fasse pas dans des sacs prévus pour le tri.. chacun ses priorités.. ) Bref, tout roule toujours comme prévu..

Arrivée à Charles De Gaule, aéroport immense, nous avons trouvé relativement rapidement la porte à laquelle nous rendre, l’enregistrement des bagages se fait sans encombres (personnel d’air france particulièrement sympathique 🙂 ). Passage obligé par les services d’enbarquement, fouille des sacs, passage de la veste, du sac, des chaussures et même de la ceinture aux rayons X.. Passage particulièrement lourd et effectué par un personnel pas vraiment des plus sympas.. La crainte de me faire confisquer mon zippo à ce moment c’est en fait révellée injustifiée, un briquet par personne étant autorisé en cabine pour les vols en direction du Canada (ce qui n’est pas le cas pour les USA).

Nous voici devant la porte d’embarquement.. Retard annoncé, l’avion décollera à 14h05 au lieu de 13h30.. Rien de bien grave 🙂

imag0021 imag0023 imag0027 img_0062 img_0063

Arrivée à l’intérieur de l’avion: première impression tout semble compact et cela c’est clairement confirmé lorsque nous avons du nous assoir.. 1m85 ce n’est décidément pas facile à caser dans des sièges si petits.. L’espace est décidément trop court que pour être réellement à l’aise..

imag0030 img_0069

Le décollage se fait sans encombres, assez impressionnant, le ciel est dégagé et la vue est particulièrement agréable, en témoignent les quelques photos 🙂

imag0038 imag0050 imag0033

Deux heures après avoir atteint notre altitude de croisière le repas est servi, poulet sauce coco, petit verre de vin, porto, le repas s’est averé bien meilleur que ce que j’aurais imaginé. Le reste du vol se passe très bien, même si au bout du compte 7 heures assis dans 1m³ s’avère particulièrement éprouvant..

imag0054

Les films proposés sur l’écran que possède chaque siège sont récents: robin des bois, Iron man 2, Inglorious Basterds, Shrek 4.. Des épisodes de séries sont également proposés: how I met, Simsons, (gossip girl).. Passage dans quelques zones de turbulences (le temps de renverser du vin sur mon pull), service d’une collation et on entame la phase d’atterisage qui se déroule sans encombres.. Nous voici enfin sur le sol canadien \o/ (Enfin presque.. )

imag0037imag0031imag0056

Le temps de faire la file pour passer la douane, je présente mon PVT (Programme Vacances Travail) et on me notifie qu’il faut que je le présente au service d’immigration.. Et c’est ici que le cookie s’émiette.. Nous recevons un numéro comme à la boucherie (j’ai le 189), je rentre dans la salle bondée (plus un siège de libre), un rapide coup d’oeil au tableau.. « On sert le 130 » et après 30 mins d’attente.. « on sert le 135 ».. Il nous aura donc fallu 2h30 d’attente pour enfin rencontrer un agent de l’immigration qui après quelques rapides questions nous délivre enfin notre permis de travail.  Ces 2h30 furent particulièrement éprouvantes, non seulement il nous était impossible d’aller récupérer nos bagages, impossible de sortir afin d’aller acheter quelque chose à manger ou à boire et les employés de l’immigration semblaient prendre un malin plaisir à faire attendre les candidats.. C’est à se demander si cette situation n’est pas créer expressément pour mettre les nerfs des candidats à rude épreuve..

imag0112imag0113img_0103

Le permis de travail enfin en poche nous pouvons aller retirer nos bagages (avec une pointe de stress) sans réellement savoir si ils seraient toujours là.. Une bref demande à un employé des plus antipathique occupé à véritablement balancer les bagages hors du tapis et nous voici en possession de tous nos effets. La faim au ventre et l’idée d’un burger king dans la tête depuis quelques jours, nous nous dirigeons vers celui-ci afin d’engloutir un whopper.

imag0115imag0116

La sortie de l’aéroport fut particulièrement surprenante, en effet il a fait 32° toute la journée et même à 21h la chaleur était toujours étouffante.. Le retard engendré par les services de l’immigration nous a empêché de contacter le propriétaire du logement que nous étions censé visiter à notre arrivée, nous avons étés conviés par K, Chaffoin et Antoine de venir  « squatter » leur appartement le temps de trouver un logement. J’écirs ces dernières lignes à 00h20 heure locale, tout est bien trop calme sur le net, je crois que je vais aller dormir 😀

Programme de demain: visiter des appartements, acheter une carte de gsm et un abonnement de métro.

B3nZ3n.